Le parti des indécis

Réécouter : 

Alors que selon un sondage Odoxa 54% des électeurs ne savent pas encore pour qui ils vont voter. Inquiétant ?

Inquiétant et prévisible. Aujourd’hui c’est la journée mondiale de la météorologie le climat actuel est lourd, pesant, et il y a de l’orage dans l’air. Mais un proverbe chinois dit en substance que pour voir loin il faut prendre de la hauteur. Je me suis donc efforcé de comprendre comment conforter les Français dans leur choix. C’est intéressant de voir que dans cette élection il y aura 11 candidats, ce qui est beaucoup. Il y a de plus en plus d’émissions, de débat, de réseaux sociaux pour suivre toute la journée un candidat. C’est plus une campagne, c’est une filature. Et pourtant, il reste ce chiffre ahurissant de 56% des électeurs qui ne savent toujours pas pour qui voter.
Du choix dans cette élection ?
Et pourtant il y a de tout ma petite dame. Du libéral, de l’anti-libéral, du trotskiste, du
frondeur, de l’insoumis, du anti-européen, du anti-système, du anti-social, Dupont Aignant … Il y a comme dirait le slogan de feu Le Quid : Tout sur tout et un peu plus que tout.
Mais rappelez-vous qu’en 2002 il y avait 16 candidats et pourtant il y a eu 30% d’abstention.
Comment expliquer qu’on parle d’une forte abstention alors qu’il y a beaucoup de choix ?
Il faut voir aussi que les propositions sont parfois des lieux communs. Benoit Hamon propose un futur désirable et Emmanuel Macron aspire à ce que le travail paie. Philippe Poutou et Nathalie Arthaud veulent interdire les licenciements, augmenter le SMIC, et taxer les riches pour donner aux prolétaires. Ils ont tellement le même programme qu’il leur est impossible de faire une candidature commune.
Dans la maison gauche, il est souvent question d’indivision c’est bien connu et par conséquence de division.
Emmanuel Macron donne l’impression d’être d’accord avec tout le monde, alors que c’est le journal Le Monde qui est d’accord avec Macron. *
Pour Marine Le Pen, ses propositions sont connues de tous et se résument ainsi : Comme ça n’a pas marché avec les autres ça va cartonner avec moi.
Dans cette campagne il y a beaucoup d’affaires qui ont pollué la campagne et parfois les compagnes des candidats. Il y a aussi beaucoup de bruit. Nicolas Dupont Aignan, qui fait le buzz en décidant de quitter le plateau de TF1 au nom dit-il « de millions de français ». La vidéo de son passage à été vue 13 millions de fois. Le candidat de Debout la France fait donc parler de lui quand il décide de la boucler. Pas sur pour autant qu’il ait autant de voix que de vues. On ne peut pas tout avoir. C’est un peu comme Jean Luc Mélenchon qui a fait marrer tout le monde en arbitrant le grand débat de TF1 avec des formules piquantes, qui a été reconnu par beaucoup comme l’un des meilleurs mais qui ne décolle pas sensiblement dans les sondages.
En terme de succès d’audience, Benoit Hamon a réussit un coup de maître en remplissant Bercy et surtout en arrivant à faire faire une minute de silence à tous ses partisans en hommage aux victimes de Toulouse, de Charlie, de l’Hyper Casher, de Saint Etienne du Rouvray, de Nice, du Bataclan, et des terrasses de Paris. Comme quoi un silence peut avoir plus de poids que du bruit.

Sortir de l’indécision

La vraie question est comment ne pas faire de l’indécision un choix.
Dans cette campagne, les indécis sont souvent considéré comme une réserve naturelle non protégée où tout le monde peut piocher.
Mais je crois que la politique est l’affaire de tous. J’aime cette phrase de John Kennedy :
« Ne vous demander pas ce que le pays peut faire pour vous, mais ce que vous pouvez faire pour votre pays. »
Finalement je pense qu’un élément de la réponse repose sur le fait qu’aujourd’hui il faut prendre de la hauteur et continuer à s’engager. Il y a 160 ans jour pour jour M. Otis inaugurait son premier ascenseur. À quel étage s’est-il arrêté ? L’histoire ne le dis pas. Espèrons que les débats de bas étages d’aujourd’hui vont cesser
*Ceci était une phrase anti système qu’adopterait avec délectation Marie Le Pen 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s