Arnaud Beltrame, ce héros

Écouter  

Vendredi dernier la France a une nouvelle fois était la cible du terrorisme. Comme souvent sur les réseaux sociaux, il y a eu le meilleur et le pire…

 On attribue à Andy Warhol la théorie du quart d’heure de célébrité. Le pop artiste aurait dit en mars 1968 (50 ans jour pour jour) :
« À l’avenir chacun aura le droit à 15 minutes de célébrité mondiale ».
L’attaque terroriste de Trèbes en est la dramatique illustration.
L’itinéraire sanglant du terroriste a commencé à 10h13 et les premiers tweets avec #Trebes ont commencé à déferler vers 11h30 alors que la prise d’otage était en cours. Ce que certains Twittos ignorent c’est que lors d’une prise d’otage, les terroristes font de la veille sur Twitter et analysent comment la situation évolue. Tweeter peut avoir de très très lourdes conséquences.

Chaque information postée sur les réseaux sociaux (comme les photos) se mute en capture d’écran dans les conversations cryptés des djihadistes. Un spécialiste du terrorisme demandait instamment : « ne diffusez pas de photos des lieux ni du dispositif de secours. Ceux qui l’ont déjà fait, sachez que vos œuvres sont déjà sur les canaux jihadistes deTelegram (entre autres). Allumez le cerveau et cessez d’émettre.

Et pendant ce temps dans le Super U de Trèbes, une autre histoire se déroulait.

Alors que les réactions les plus vives excitaient toute la toile. Alors que les experts en expertises expertisaient. Alors que les chaînes d’info en continue meublaient sur les quelques informations (pas toujours vérifiées) concernant le profil du terroriste, un huis clos décisif a fait basculer la prise d’otage.
Arnaud Beltrame, colonel de la gendarmerie nationale est entré dans la grande surface pour faire face au terroriste. Il prend la place de l’otage, lui sauvant la vie en sacrifiant la sienne.
C’est son nom qu’on retiendra. C’est sa vie donnée qui fera plus de bruit que toutes les détonations possibles. Arnaud Beltrame a -par son courage- changé la focale de cette attaque islamiste pour en faire un témoignage saisissant du don de soi et a permis à des millions de téléspectateurs d’entendre Mgr Planet rappeler « qu’une vie donnée ne peut pas être perdue ».

Mais les polémique ne se sont pas tues…

Si comme le dit si bien Boris Cyrulnik « La vie est un champ de batailles où naissent les héros qui meurent pour que l’on vive » les réseaux sociaux sont parfois un champs de ruine où les utilisateurs se prennent pour des héros. Quand la France est touchée dans sa chair, elle a tendance à souvent tombé dans l’écueil de la surenchère.
Eugénie Bastié, qu’on a connu plus inspiré, alors qu’Arnaud Beltrame est entre la vie et la mort, s’est essayée à un message navrant et complètement à côté de la plaque qu’elle qualifiera plus tard de débile avant de s’excuser. Trop tard.
Stéphane Poussier, un ancien candidat de la France Insoumise se réjouira de la mort d’Arnaud Beltrame, imputant aux gendarmes « l’assassinat »  de son « ami Remi Fraysse ».
Enfin une militante vegan elle se félicitera de la mort du boucher.
On nage en plein délire et certains médias ne peuvent s’empêcher de relayer ces infos.
Du côté de la « cathosphère » le outing de la GLDF sur l’appartenance d’Arnaud Beltrame à la franc-maçonnerie a semé le trouble chez certains alors qu’on apprenait au même moment sa conversion sur le tard et son mariage religieux prochain.
Sa vie n’appartient qu’à lui et à Dieu, le sens de sa mort est un témoignage pour tous et la complexité des âmes ne peut que nous rappeler que nous ne devons pas nous prendre pour Dieu qui connaît mieux que personne les reins et les cœurs.
Ce que l’on peut dire c’est qu’il a mis en pratique cette phrase de Sainte Thérèse de Lisieux :
« Aimer c’est tout donner et se donner soi-même ».
Aujourd’hui, alors qu’il sera inhumé dans l’intimité familiale, respectons enfin le deuil de sa famille, admirons la dignité de sa femme et ne soyons pas dans une vaine récupération puisque maintenant sa vie est entre les mains de Dieu, mais plutôt dans la communion ce qui est un minimum le Jeudi Saint.

2 Commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s