#DeleteFacebook – Le scandale Cambridge Analytica

​Ecoutez ►  https://incandescentes.files.wordpress.com/2018/03/unjouruneidee_20180322.mp3

Depuis vendredi Facebook est dans la tourmente après les révélations du New-York Times sur l’affaire Cambridge Analytica. Rappel des faits.

Le scandale est éthique et politique. Cambridge Analytica, est une entreprise de communication stratégique accusée d’avoir volé les données personnelles de 50 millions d’utilisateurs inscrits sur les listes électorales américaines via Facebook pour établir un profil psychologique de l’électeur. C’est ce qu’on appelle la psychographie. Elle l’a fait pour le compte de Donald Trump et ça a eu un impact évident dans la campagne américaine marquée par les Fake News car bien qu’ayant remporté moins de vote qu’Hillary Clinton, Trump a gagné les swing states comme la Floride par 113 000 voies grâce à des spots télévisés très ciblés.

Qui est responsable du scandale ?

Les deux se renvoie la responsabilité. Cambridge Analytica estime qu’ils ont obtenu ces données personnelles de manière légale en utilisant la plateforme de Facebook. Ce qui est juste.

 

Mark Zuckerberg à réagit hier à 21h dans une longue explication. Il confirme qu’il y a bien eu des failles de leur part sur la protection des données. Zuckerberg fait dans le responsable mais pas coupable. Pourtant si un banquier a laissé la porte de votre coffre ouverte, as t-on le droit de se retourner contre son banquier

Facebook, faiseur de prince ?

Facebook est une entreprise commerciale qui sait exister politiquement. Barack Obama en 2008 s’est aussi fait aider par une armée de spécialistes du numérique dont Chris Hughes, cofondateur et porte parole de Facebook et a été promu coordinateur de l’organisation en ligne de la campagne du 44ème président des Etats-Unis.

Quelles sont les conséquences pour Facebook ?

Hier un tweet a fait le buzz. Il est l’œuvre de Brian Acton, le fondateur de WhatsApp qui disait : « C’est l’heure. Supprimons Facebook ». WhatsApp qui a été rachetée par Facebook en 2014 pour la modique somme de 16 milliards de dollars.

Ce n’est pas le seul. Sean Parker, ancien président de Facebook, a avoué qu’il n’avait pas prévu « les conséquences d’un réseau, lorsqu’il grandit à 2 milliards d’utilisateurs (…). Seul Dieu peut savoir ses conséquences sur le cerveau de nos enfants ». (sic)
En décembre, Chamath Palihapitiya, ancien vice-président du réseau social, a carrément fait part de son « immense culpabilité »
C’est vrai que Facebook dont le CA est supérieur au PIB de la Belgique n’a même pas 15 d’existence n’arrive pas à se contrôler. Sa présence a changé l’histoire du numérique et a influé sur l’histoire.
Facebook est devenu un adolescent qui n’arrive plus à se contrôler.

Quel usage doit-on avoir de Facebook ?

Il faut l’utiliser avec intelligence et sagesse*.
L’intelligence c’est de savoir que la tomate est un fruit, la sagesse est de ne pas en mettre dans une salade de fruits.
Ainsi va Facebook, il faut avoir à l’esprit que publier sur Facebook c’est donner de l’argent à Facebook. Certes la plateforme est gratuite mais dans le marketing quand un produit est gratuit, c’est que le produit c’est vous.
Si vous avez besoin d’aimer, de partager, de grandir en amitié. Optez plutôt pour une retraite en foyer de charité ou ailleurs. C’est tendance.
* L’excellent JT de Sylvie https://www.pscp.tv/w/1eaJbpXdaEZKX 

Jean-Marie Le Pen, le côté obscur de la farce

Stephen Hawking était le spécialiste des trous noirs. Jean-Marie Le Pen était qualifié d’astre noire par François Léotard. Le menhir a fait parler de lui sur les réseaux sociaux cette semaine.

Alors que le Front National va (devrait) devenir le Rassemblement National, son fondateur Jean Marie Le Pen a fait parler de lui au moyen d’un clip pittoresque dont lui seul à le secret pour promouvoir le Tome 1 de ses mémoires « Fils de la Nation » aux éditions Muller.
Notamment par les médias. La ficelle est un peu grosse parce qu’il a été invité sur tous les plateaux pour parler de son livre. Les médias prennent aussi ce qu’il leur donne à manger.

Pourquoi ce clip maintenant ?

Pour faire parler de lui au détriment de sa fille. Ce n’est pas évident pour les enfants de célébrités d’assumer l’héritage d’un parent célèbre comme chez les Hallyday par exemple. Chez les Le Pen, c’est tout l’inverse. Le menhir doit maintenant apprendre à vivre dans l’ombre de sa fille.
Jean-Marie Le Pen et Marine Le Pen c’est l’histoire qui recommence.
Chacun a eu son numéro 2 honni. Bruno Mégret pour le père, Florian Philippot pour la fille.
Comme son père elle a eu à gérer un membre de la famille gênant : Marine pour Jean-Marie, Marion pour Marine.
Comme son père, elle a changé le nom du parti.
Comme son père elle ne se fait pas appeler par son vrai prénom : Le sien étant Marion. Son père s’appelait Jean avant de devenir Jean-Marie après son mariage.

Dans ce climat de détestation familiale médiatique, un film propose tout l’inverse.

Il s’agit du film de Dany Boon, La Ch’tite Famille qui a déjà fait 2,5 millions d’entrées. L’histoire d’un décorateur intérieur ultra bobo qui a un succès fulgurant et voit sa famille resurgir du passé alors qu’il avait tout fait pour l’oublier.
Résultat de recherche d'images pour
Quand vient l’épreuve il va rapidement se rendre compte que la famille est ce qui compte par dessus tout. Ce film a des longueurs, ce film est populaire, c’est un feel good movie mais ce film est essentiel pour rappeler que la famille ne doit pas être belle seulement au cinéma …
Un grand merci à Gabriel Macé pour sa collaboration et pour son aide inestimable pour cette chronique. 
Suivez le sur Twitter @gab_mace 

Pyeongchang en 3 faits

Écoutez 📻 https://radionotredame.net/player/147349/

Rien de tel que d’avoir un bébé pour suivre les Jeux Olympiques !

En tant que jeune papa, j’ai l’immense bonheur d’être réveillé à 5h du matin à peu près tous les matins par un petit bout très bruyant qui me permet une fois qu’il a l’estomac plein et la couche propre de pouvoir vibrer en regardant les JO qui se déroulent au pays du matin calme. Les miens ne l’étant pas.

Les JO c’est l’histoire

Les JO c’est l’Histoire et souvent le politique supplante le sportif. Berlin 1936 où Jesse Owens gagnant le 100m, mettant Hitler en Führer, Mexico 1968 avec le poing levé du Black Power, Munich 1972 et l’effroyable prise d’otage de la délégation israélienne par un commando terroriste, Montreal en 1976 avec la médaille d’or de la roumaine de 14 ans Nadia Comăneci en pleine dictature dans son pays. Les jeux d’hiver ne sont pas en reste avec Calgary en 1988 et les jamaïcains débarquant de leur île pour glisser sur leur bobsleigh ou plus récemment le scandale de dopage des athlètes russes en 2014 à Sotchi…

Quelles ont été les événements depuis le début de ces Jeux qui ont été marquants ?

Le premier est amusant. L’équipe polonaise de saut à ski a décidé de n’éluder aucun détail pour aller plus haut, plus loin et plus fort en organisant une messe impromptue au sein du village olympique avec un prélat et le ministre des sport polonais. Rien d’étonnant parce que pour les polonais, la messe c’est comme les JO, l’important c’est de participer. Je les soupçonne d’avoir demandé l’intercession de Saint Jean Paul II pour ramener une ou deux breloques au pays.

Le deuxième est saisissant. Pour la première fois dans l’histoire les deux Corée sont réunies dans une seule et même délégation. Au-delà de l’aspect symbolique, historique de cette événement, il est saisissant de voir la manière qu’ont les coréens du Nord et les Coréens du Sud pour encourager leur équipe. Par exemple en hockey sur glace où figurent des hockeyeurs des deux côtés du 50e parallèle, ceux plus au nord sont un peu comme des robots et ceux plus au sud beaucoup plus décontractés ! On peut comprendre que pour les nord-coréens c’est tout un apprentissage que d’applaudir une autre personne que Kim Jung Un. Enfin le troisième est renversant. Il ne s’agit pas du troisième titre olypique de Martin Fourcade mais d’un snowboardeur canadien Marc McMorris. En mars dernier, il est victime d’un grave accident en heurtant un arbre. Bilan : fractures de la mâchoire, du bassin, du bras gauche, de plusieurs côtes, rate éclatée et poumons enfoncés. Il sera placé en coma artificiel. Il s’est battu pour rester en vie. Dimanche il a remporté la médaille de bronze ! Ce qu’il a fait aucune bête ne l’aurait fait dirait l’aviateur Guillaumet.

La morale de ces trois événements ?

Comme dirait Mère Teresa, la vie est un combat auquel il faut faire face. Une bonne attitude à adopter pour ce début de Carême…

Le #Jawad Comedy Club

Écoutez ♫

Cette semaine c’est le procès Jawad qui a beaucoup fait parler.

Jawad Bendaoud est devenu célèbre pour une intervention lunaire sur BFMTV le 18 novembre après l’assaut du RAID contre l’appartement qu’occupait le commando des terrasses Chakib Akrouh, Abdelhamid Abaaoud et la cousine de celui-ci Hasna Ait Boulahcen. Il affirmait ignorait que les occupants étaient des terroristes avant de se faire interpeller toujours en direct sur BFMTV !

Le Jawad Comedy Club

Ce qui frappe avec Jawad c’est à quel point il est confondant de bêtise.
Si vous aimez les oxymores, sachez que Jawad se définit lui-même comme « Calme comme une bombe ».(sic)

Autre exemple

C’est accessoirement à cause de gens « comme ça » que 130 personnes perdront la vie, massacrés aux abords du stade de France, sur des terrasses et bien sûr au Bataclan.

Sentant les portes du pénitencier bientôt se refermer il déclare :

«Je suis fini. Je suis fini. J’avais un projet de faire un nouveau point de vente de cocaïne. Qui va vouloir s’associer avec moi, maintenant ?

Le pauvre homme.

Sans présager de sa culpabilité ce qui n’est pas mon rôle, il est évident que Jawad ne fait pas la différence entre un tribunal et une salle de spectacle. Il a l’impression d’être sur BFM.

Peu importe qu’aucune caméra ne soit présente dans la salle d’audience, il fait le buzz sur Twitter grâce aux chroniqueurs judiciaires qui ont le mérite de retranscrire un discours totalement déphasé.

Jawad, une comptine pour enfant !

Jawad ne cherche pas à se faire passer pour un saint. Il dit avec des arguments tous plus invraisemblables les uns des autres ne pas avoir pu réaliser que c’était des terroristes mais en revanche, il se rappelle en détail de son sandwich dinde-boursin.
La propension de Jawad à chercher à faire rire (parfois à ses dépends) dans un contexte dramatique, fait penser aux comptines pour enfant. Mignonnes au premier abord, mais en creusant un peu plus, ne sont pas si innocentes que cela comme l’a relevé un internaute cette semaine.

https://twitter.com/_Talleyrand_/status/957548988760252416

Il était un petit navire raconte l’histoire d’un bateau qui n’a jamais navigué et dont les membres d’équipage, perdus en mer, finissent par entre-dévorer. À la pêche aux moules c’est une jeune fille qui ne veut plus y aller car les gens de la ville… l’ont violée. Enfin, Une souris verte relate la torture d’un soldat vendéen par les troupes républicaines durant la Révolution française.

 

#ChooseFrance – Ô rat, Ô désespoir

Ecouter ♫ ► 

Un mot clé a fait le buzz cette semaine : #ChooseFrance !

Cette semaine, le président Emmanuel Macron a accueilli à Versailles des chefs de grandes entreprises mondiales pour le sommet #ChooseFrance. Le but louable de ce sommet est d’inciter à investir en France. Un mots-clé a été choisi pour cette grande entreprise de lobbying : #ChooseFrance ! Inutile de vous dire que Molière qui a écrit les plus belles pièces de théâtre du répertoire classique qui les a jouées dans ce fameux château de Versailles a dû se retourner dans sa fosse quand il a entendu cet # ! La même semaine, le premier ministre Edouard Philippe renonce à l’exposition universelle de 2025.

La question qui m’est venue est la suivante: Pouvons-nous choisir la France mais pas le français. Je n’ai pas de réponse. Peut-être, pour que la France rayonne à l’international, il faudrait passer au franglais.
Il y en a par contre qui ont vraiment choisi la France ! 
Ils sont venus, ils sont tous là. Les rats ont quitté les péniches et pour ne pas rester à quai ont investi eux les bas fonds de Paris. Si l’on en croit la vidéo qui a fait le buzz cette semaine montrant des centaines de rats prisonniers d’une poubelle, les rats sont en passe de devenir les plus grands touristes de Paris !

Les rats ne sont plus qu’à l’opéra.

D’aucuns disent que cette présence embarrassante pourrait coûter la réélection d’Anne Hidalgo, d’autres privilégient l’amour plutôt que la mort au rat ! Une pétition a même récolté près de 17 000 signatures pour ne pas les incinérer. Nous attendons même la prochaine tribune dans Le Monde sur le droit d’être importuné dans le métro par des rats car cela pourrait générer de belles rencontres. Déjà que certaines rames ne s’arrêtent plus dans certaines stations en raison des dealers de crack. Peut-être que ces rats qui débarquent ont envie de prendre la relève de Paul Bocuse ayant à l’esprit le génial dessin animé de Pixar Ratatouille !
Entre les rats et le #ChooseFrance il faut faire un choix. J’ai choisis de rendre hommage à Jean de la Fontaine !
Autrefois le Rat de la city
Invita le Rat des champs comme guest,
Comme un gentleman,
D’une façon so bling bling.
 
Sur un carpet de Turquie
Le couvert set up .
Je laisse à penser la life
Que firent ces deux buddies.
 
L’happy meal fut fort honnête,
Rien ne manquait a ;
Mais quelqu’un troubla la party
Pendant qu’ils étaient en plein chill .
 
A la porte de la salle
Ils entendirent uncson underground:
Le Rat de ville is out;
Son buddy le suit.
 
Le bruit est off :
Rats en campagne now;
Et le rat de Down Town de chatter :
Faisons un break
 
– C’est enough, dit le rustique ;
Demain vous viendrez dans mon living :
Ce n’est pas que je me pique
De tous vos meals de Roi ;
 
Mais rien ne vient stopper :
Je mange everything .
Bye ; c’était cool
Que la crainte peut corrompre.

Johnny

https://radionotredame.net/embed/136874/

La mort de Johnny Hallyday a donc été un événement national

Cette disparition nous sommes beaucoup à avoir du mal à nous y faire à l’idée. Beaucoup de gens ne savent plus où Smet. C’est pourtant une réalité. Une triste réalité mais « Le Fils de personne » a rejoint le Père. Les hommages de tous les bords ont afflué, déferlé de tous les côtés ! L’onde de choc était immense. Mais cet événement était bizarrement très ecclésiastique.

Un événement ecclésiastique 

Aucunement ! Comme vous le savez l’idole des jeunes avait le génie des lapalissades. Sur le Dakar où il avait fait honneur au désert, avec cette phrase désormais culte :

« Tu te rends compte que si on n’avait pas perdu une heure et quart on serait là depuis une heure et quart ».

Mais ce n’est pas tout. Une autre fois, interrogé sur ses goûts musicaux, il avait expliqué qu’il avait des goûts très ecclésiastiques ! Oui vous avez bien entendu. Pas étonnant que ses obsèques ait été vues par 16 millions de téléspectateurs !Mgr Benoist de Sinety a ouvert son homélie d’une grande profondeur en citant cette chanson :

Avec une seule poignée de terre Il a créé le monde
Et quand il eut créé la terre
Tout en faisant sa ronde
Le seigneur jugeant en somme
Qu’il manquait le minimum
Il créa la femme
Et l’amour qu’elle a donné aux hommes.

La presse chrétienne s’en est mêlée. Gérard Leclerc a fait plus d’éditos en une semaine sur Johnny Hallyday que dans toute sa grande carrière de journaliste. Jean-Pierre Denis va aller jusqu’à écrire qu’il était « notre plus grand missionnaire » ! Je suis tout à fait d’accord avec cette analyse parce que même si Johnny n’a pas vécu en (Claude) moine, qui d’autre que Johnny aurait pu offrir ses goûts ecclésiastiques à une telle échelle ? Une communion populaire mais une communion d’abord. Une communion où l’on a chanté Dieu et puis l’amour « Là où deux ou trois sont réunis en mon nom … » dit Jésus alors imaginez avec 16 millions …

Et puis il y a eu ce tweet d’Emmanuel Macron rappelant qu’on « a tous quelque chose de Johnny »…

Johnny, je l’ai vu en vrai à trois reprises. La première fois, à la Villa Molitor, j’avais 10 ans et j’étais tombé sur une Harley et son propriétaire. Ignorant tout de Johnny, j’étais plus fasciné par son bolide qu’il m’a très gentiment laissé regarder de près. Quelques années plus tard, et une culture musicale légèrement plus accrue, je l’ai revu au Champs de Mars « Allumer le feu » avec une énergie hallucinante pour ce qui  était sa première dernière tournée. La première d’une longue série. Enfin la troisième fois c’était au théâtre Edouard VII dans une pièce de Tennessee Williams « Le Paradis sur terre » et il y était éblouissant. Aujourd’hui le paradis de Johnny n’est plus scène. Pour ce qui est de la musique elle vivra, tant que vivra le Blues et depuis une semaine on est beaucoup à avoir un coup de Blues.

#PorteTaCroix par Toutatis

Une carte inexistante par Belenos … 

Effectivement, les amoureux d’Astérix et d’Obelix ont eu la surprise en découvrant le nouvel album Astérix et le transitalique de constater qu’une carte manquait ou plutôt brillait par son absence : Celle du Village gaulois irréductible entouré des fameux camps Romains : Laudanum, Babaorum, Petibonum et Aquarium.

Résultat de recherche d'images pour

Où est-elle passée par Toutatis ? L’éditeur explique que c’est un choix éditorial Puisque comme l’action se situe en Italie, l’éditeur a jugé bon de mettre une carte de l’Italie. C’est curieux, puisque tout le monde sait qu’en 50 avant JC Toute la Gaule était occupée par les Romains. Toute ? Non ? Un village d’irréductible résiste encore et toujours à l’envahisseur. Curieusement, en enlevant cette carte on a jamais autant parlé… Doit-on entrer en résistance ? Pour une Carte ? Je ne le crois pas. Ceci dit, en 2017 après Jésus-Christ ou en 2067 après Astérix, le village de Ploërmel est au cœur d’une grande polémique sur un sujet dont la France est championne olympique: la laïcité.

Après la décision du conseil d’État de faire retirer la Croix au-dessus de la statue du pape Jean-Paul II, suite à la plainte des libres penseurs du Morbihan, des dizaines de milliers #MontreTaCroix ont surgis sur les réseaux sociaux.

Le 12 février 1904, 500 Ploërmelais avaient manifesté au son du tocsin  lors de l’arrivée en train, de l’armée (1 200 hommes), venue déloger les Frères de l’école La Mennais : l’école fut cernée, mais des officiers refusèrent d’ordonner l’assaut, désobéissant aux ordres reçus ; des Frères furent contraints de s’exiler au Canada ; les religieuses furent également expulsées du couvent des Ursulines du Sacré-Cœur.

Pour revenir à Ploërmel, le fait de se braquer contre une croix et non contre la statue de Jean-Paul II (qui selon eux n’est pas un symbole religieux) à fait éclore des millions de photos sur un espace public digital qui s’appelle Twitter et où les croix ont afflué avec le hashtag #MontreTaCroix !

Une sacrée défaite pour les libres penseurs ? 

Attention ! Révélation : Je peux vous dire aujourd’hui que l’association des libres penseurs est sans aucun doute la meilleure agence de com’ de l’histoire de l’église catholique. Nous pourrions en douter, car il est vrai que pour ce groupuscule, voir une croix dans l’espace public est synonyme de calvaire. L’année dernière, j’avais débattu sur la chaîne France Info avec un membre de l’association de la libre pensée, au sujet des crèches dans l’espace public. Je lui faisais remarquer que si nous enlevions tous les symboles culturels qui sont liés au cultuel, alors il était impératif d’enlever fissa la galette des rois à l’Élysée. C’est la raison pour laquelle je pense qu’il s’agit d’une agence de com’ pour les édifices religieux dans l’espace public plutôt que pour une laïcité drastique.

En revanche ce serait une défaite pour les internautes ayant montré des croix sur leur réseau social en restent là ! Comme le disait Jean Pierre Denis dans son excellent éditorial :

« Tout chrétien se rappelle que le bois de la Passion n’est pas une bannière politique ou un marqueur idéologique, mais l’arbre vif d’un Dieu vivant. »

#MontreTaCroix c’est bien mais porte ta croix c’est mieux. Beaucoup mieux.

Le #PipiGate

Cette semaine, c’est un membre du cabinet du président qui a fait parler de lui à l’Elysée ?

Plus précisément c’est un proche éminent du président qui a pris l’Elysée pour son cabinet. Il a l’œil alerte, Le poil soyeux : il s’appelle Némo, et c’est le chien du chef de l’état. Cette semaine il a fait rire jaune en réduisant à néant tous les codes du protocole en se soulageant sur la mythique cheminée noire du bureau élyséen. Pour couronner le tout : devant les caméras de télévision de LCI qui filmait une réunion de travail entre le président et trois de ses ministres. Il faut savoir que cette info a été reprise par à peu prêt toute la presse nationale et internationale.
Même l’Agence France Presse (c’est pas une blague) en a fait une dépêche qui a fait un débat dans l’agence de l’utilité de révéler au monde une information de ce type.
Ceux qui ont un toutou chez eux vont trouver cela rigolo et amusant mais derrière cette anecdote insignifiante, qui ne mérite même pas le moindre début de commencement de seconde d’antenne ou d’article, j’ai découvert des zones d’ombre.

Des zones d’ombre

Même une affaire d’État. Après une enquête approfondie de ma part. Déjà, intéressons-nous au profil du principal protagoniste : Nemo.
Nemo est un jeune chien qui a aujourd’hui 2 ans. C’est un labrador noir que et en même temps un griffon. Un batard donc.
Nemo a été adopté par le couple Macron dans un refuge de la SPA. Il lui ont donné le nom de Nemo en référence au Capitaine Nemo du roman de Jules Verne. Ce personnage qui est hanté par un passé traumatique. D’ailleurs, Nemo le chien a eu un passé traumatique puisqu’il a été abandonné en 2016 à … Tulle. La ville de Tulle, si situant dans le département de la Corrèze, lui-même situé en France. Qui a été maire de Tulle ? Qui a été le président du Conseil Générale de Corrèze ? Qui a été le président de la République Française ? Cela commence à devenir troublant.

Un chien de sa chienne

Ne soyons pas spéciste au point de considérer les chiens incapablent d’être factieux. Il est vrai que Nemo a refusé de répondre à ma demande d’interview et c’est bien dommage. Son mutisme interroge. Dans quel camps s’est t’il niché ? Pour qui ramène t’il la baballe ? Pour Macron ou pour Hollande ? Plusieurs argument permettent de penser que c’est pour le deuxième.
Je vous ai dit que Nemo avait été abandonné en 2016, et c’est précisément en 2016 qu’Emmanuel Macron a laissé tomber Hollande, lancé son mouvement En Marche ! pour avoir le destin que l’on connaît.
Et puis un autre élément troublant d’ajoute à la liste. C’est vrai qu’avoir un chien à Paris n’est pas une synécure et qu’un président n’a pas beaucoup de temps pour sortir son chien. Mais l’hotel d’Evreux c’est un jardin de 20 000 mètres carrés, pour 7 000 mètres carrés de pelouse. Autrement dit, pourquoi le fait-il dans le bureau du président alors qu’il a tout le loisir de le faire dehors ? Sans aucun doute pour marquer son territoire …
Et enfin l’indice le plus accablant sur le conflit d’intérêt de Nemo avec Hollande, c’est qu’il urine au moment où les caméras filment, au moment où la tension entre l’ancien et actuel président est à son paroxysime après que Macron ait traité son prédécésseur de Zigoto comme le rapporte le JDD.
Peut-être qu’Hollande à gardé pour Macron un chien de sa chienne

#BalanceTonPorc

En pleine affaire Harvey Weinstein le hashtag #BalanceTonPorc a fait surface sur les réseaux sociaux pour libérer la parole des femmes victimes d’agressions sexuelles. Historique des faits

Tout est parti de l’affaire Harvey Weinstein la semaine dernière. Des femmes ont pris la parole pour accuser à visage découvert d’agressions sexuelles et de viol le producteur américain. Puis une litanie d’actrices connues Asia Argento, Léa Seydou ou encore Gwyneth Paltrow. Notons au passage qu’Harvey Weinstein a permis de part son influence à The Artist de remporter 5 oscars. The Artist l’histoire d’une star du cinéma muet qui décide de quitter le cinéma quand le parlant arrive.

Revenons à nos moutons ou plus exactement venons en à nos porcs. Le scandale va rapidement traverser l’Atlantique quand La journaliste Sandra Muller, vendredi dernier en début d’après-midi publie ce tweet volontairement provocateur :

Résultat de recherche d'images pour
Elle a enchainé 4 heures plus tard en témoignant et en accusant l’ancien patron d’une chaîne de télévision de l’avoir harcelé sexuellement. A cet instant précis le déferlement est parti pour durer. On y lit des témoignages putrides, nauséabonds de femmes qui dénoncent sous le couvert de l’anonymat ou non des hommes qui les ont agressées en les nommant ou non. Cela a généré forcément un certain malaise …

Pourquoi un malaise si c’est l’occasion de permettre à la parole de se libérer ?

Il y a trois malaises : Le premier malaise c’est de constater à quel point les harcèlements sexuels que subissent les sentinelles de l’invisible sont quotidiens. Le deuxième malaise, comme l’a dit assez justement Raphael Enthoven, c’est que #balancetonporc met au même niveau une incivilité (forcément désagréable) et un viol (criminel). Twitter devient un tribunal qui remplace les procès.
De plus il y a l’invitation à la délation. Bruno Le Maire en a fait les frais. Interrogé par Jean Michel Apathie s’il dénoncerait une personne qu’il savait à coup sûr harceleur, il a dans un premier temps dit que non, jamais au grand jamais. Puis devant le tollé de ce qui a apparu comme de la lâcheté, il a fait une vidéo pour s’excuser, qu’il avait été mal compris et qu’évidemment il dénoncerait sans sourciller. Il était temps, parce que ça s’appelle la non assistance à personne en danger.
Pour finir en feu d’artifice, le troisième malaise nous le devons à la chroniqueuse/humoriste de France Inter Sofia Aram qui en vient à déclarer (accrochez-vous bien) que les « femmes ont été vendu aux hommes par les religieux » et ce qui fait de la religion « la plus grande entreprise de proxénétisme de l’histoire de l’humanité ». La faute à qui ? À Saint Paul forcément qui a dit que Dieu est le chef de l’homme est l’homme le chef de sa femme.
Sofia Aram exploite un hashtag qui devrait libérer les femmes pour s’enfermer un peu plus dans son ignorance religieuse.
En effet Saint Paul a bien dit que nous devions être soumis les uns aux autres.
En effet, on ne peut pas vraiment dire que l’épisode de la femme adultère soit l’apologie du sexisme.
Et la villageoise Sainte Jeanne d’Arc n’est pas précisément une femme soumise.
Certes l’homme est pêcheur, et peut très bien exploiter avec brio les écriture pour harceler une femme. D’une certaine façon, Sofia Aram aussi exploite l’écriture mais sa haine systémique de la religion fait qu’elle se trompe de cible, car je ne suis pas certain que ce qui fait que l’homme peut s’approcher du porc, c’est la lecture des évangiles. On peut chercher ailleurs une cause possible.
Les porcs (l’animal) le sont en raison des conditions dans lesquelles ils sont élevés. Ce qui engendre les attitudes obscènes de certains hommes c’est faire du pouvoir et de l’argent un maître mais cette attitude est aussi symptomatique, comme le dit la journaliste Natalia Trouiller, d’une société où les actrices du porno (pas toujours consentantes) sont glorifiées dans les médias. Comment voulez-vous que des hommes gavés à la maltraitance filmée des femmes ne finissent pas par perdre tout sens commun, s’interroge t’elle ?

En conclusion

Une statistique effroyable derrière lesquelles se cache une réalité chiffrée qui me glace : En 2016, 157 personnes sont mortes, victimes de leur conjoint, petit ami, compagnon, amant, ou ex : 123 femmes et 34 hommes. 95% des femmes qui dénoncent des faits de harcèlement sexuel à leur travail perdent leur emploi Beaucoup d’hommes se sont senti tellement visés par ce hashtag #balancetonporc qu’ils ont peut-être demandé à leur femme de devenir l’ombre de leur ombre, de leur main ou de leur chien. Que sais-je ? Plutôt que d’être excessif, commençons par ne rien faire d’inconvenant, ne pas chercher notre intérêt et ne pas s’emporter. Bref relire Saint Paul. Vous savez, ce saint vénéré par l’Église, « la plus grande entreprise de proxénétisme de l’histoire de l’humanité » [selon Sofia Aram].

 

Le CousCousClan

Le buzz de la semaine nous le devons au Front National. C’est donc un couscous qui a mis le feu au lac

 Pour expliquer le contexte, Florian Philippot, ex-vice président du FN*, a été pris en photo par un membre de son mouvement « Les patriotes » dans un restaurant de couscous de Strasbourg. L’image a été partagée sur les RS et ça été un tollé au Front National entre les deux courants (les identitaires et les souverainistes ). Les premiers s’offusquent que le Vice-président du national mange du couscous.
Résultat de recherche d'images pour

Pourquoi un tel bad buzz ?

Un buzz c’est comme un soufflé au fromage qui monte, qui monte et qui doit se manger chaud pour qu’il garde toutes ses saveurs.
Le couscousgate est un révélateur. Le FN, ce partie qui a cherché à sortir de ce moule (semoule) dans lequel il s’estimait enfermé.
Si un libre penseur mangeait une religieuse, se ferait-il conspuer ? Si un communiste mangeait un financier ? Si un lecteur de la Revue Limite se goinfrait d’un croissant  ? Les identitaires considèrent que le couscous n’est pas un plat cacher. Les souverainistes, a contrar

Comment sortir de ce bad buzz ?

Il n’y a pas de bon couscous sans boulettes.
L’assistante de Florian Philippot au Parlement européen. Nice n’était pas encore français que l’Algérie l’était déjà, plaide Amélie de la Rochère, le couscous est donc français depuis plus longtemps que la pissaladière ».
« Le couscous a été amené en France par les pieds-noirs, ça parlera à certains ». Florian Philippot
Nous pouvons apprécier la situation intenable du FN qui pour ne pas perdre la face et un électorat historique, se voit obligé de naturaliser le couscous.
Et en même temps c’est une pirouette pratique. Puisque si on considère que le couscous est français, alors le Jazz est français puisqu’il vient de la Nouvelle Orleans, donc de la Louisiane et comme la Louisiane était française, le jazz est donc français. On peut aller très loin. Le seul problème avec cette vue de l’esprit c’est que dans ce cas les allemands pourrait considérer que la choucroute est à eux …
Sophie Montel :
« Le #couscousgate montre que notre famille politique a encore beaucoup à faire avant la victoire. Merci à ceux qui ont refusé l’obscurantisme. »
Donc manger du couscous permet de refuser l’obscurantisme.