Pyeongchang en 3 faits

Écoutez 📻 https://radionotredame.net/player/147349/

Rien de tel que d’avoir un bébé pour suivre les Jeux Olympiques !

En tant que jeune papa, j’ai l’immense bonheur d’être réveillé à 5h du matin à peu près tous les matins par un petit bout très bruyant qui me permet une fois qu’il a l’estomac plein et la couche propre de pouvoir vibrer en regardant les JO qui se déroulent au pays du matin calme. Les miens ne l’étant pas.

Les JO c’est l’histoire

Les JO c’est l’Histoire et souvent le politique supplante le sportif. Berlin 1936 où Jesse Owens gagnant le 100m, mettant Hitler en Führer, Mexico 1968 avec le poing levé du Black Power, Munich 1972 et l’effroyable prise d’otage de la délégation israélienne par un commando terroriste, Montreal en 1976 avec la médaille d’or de la roumaine de 14 ans Nadia Comăneci en pleine dictature dans son pays. Les jeux d’hiver ne sont pas en reste avec Calgary en 1988 et les jamaïcains débarquant de leur île pour glisser sur leur bobsleigh ou plus récemment le scandale de dopage des athlètes russes en 2014 à Sotchi…

Quelles ont été les événements depuis le début de ces Jeux qui ont été marquants ?

Le premier est amusant. L’équipe polonaise de saut à ski a décidé de n’éluder aucun détail pour aller plus haut, plus loin et plus fort en organisant une messe impromptue au sein du village olympique avec un prélat et le ministre des sport polonais. Rien d’étonnant parce que pour les polonais, la messe c’est comme les JO, l’important c’est de participer. Je les soupçonne d’avoir demandé l’intercession de Saint Jean Paul II pour ramener une ou deux breloques au pays.

Le deuxième est saisissant. Pour la première fois dans l’histoire les deux Corée sont réunies dans une seule et même délégation. Au-delà de l’aspect symbolique, historique de cette événement, il est saisissant de voir la manière qu’ont les coréens du Nord et les Coréens du Sud pour encourager leur équipe. Par exemple en hockey sur glace où figurent des hockeyeurs des deux côtés du 50e parallèle, ceux plus au nord sont un peu comme des robots et ceux plus au sud beaucoup plus décontractés ! On peut comprendre que pour les nord-coréens c’est tout un apprentissage que d’applaudir une autre personne que Kim Jung Un. Enfin le troisième est renversant. Il ne s’agit pas du troisième titre olypique de Martin Fourcade mais d’un snowboardeur canadien Marc McMorris. En mars dernier, il est victime d’un grave accident en heurtant un arbre. Bilan : fractures de la mâchoire, du bassin, du bras gauche, de plusieurs côtes, rate éclatée et poumons enfoncés. Il sera placé en coma artificiel. Il s’est battu pour rester en vie. Dimanche il a remporté la médaille de bronze ! Ce qu’il a fait aucune bête ne l’aurait fait dirait l’aviateur Guillaumet.

La morale de ces trois événements ?

Comme dirait Mère Teresa, la vie est un combat auquel il faut faire face. Une bonne attitude à adopter pour ce début de Carême…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s