#ChooseFrance – Ô rat, Ô désespoir

Ecouter ♫ ► 

Un mot clé a fait le buzz cette semaine : #ChooseFrance !

Cette semaine, le président Emmanuel Macron a accueilli à Versailles des chefs de grandes entreprises mondiales pour le sommet #ChooseFrance. Le but louable de ce sommet est d’inciter à investir en France. Un mots-clé a été choisi pour cette grande entreprise de lobbying : #ChooseFrance ! Inutile de vous dire que Molière qui a écrit les plus belles pièces de théâtre du répertoire classique qui les a jouées dans ce fameux château de Versailles a dû se retourner dans sa fosse quand il a entendu cet # ! La même semaine, le premier ministre Edouard Philippe renonce à l’exposition universelle de 2025.

La question qui m’est venue est la suivante: Pouvons-nous choisir la France mais pas le français. Je n’ai pas de réponse. Peut-être, pour que la France rayonne à l’international, il faudrait passer au franglais.
Il y en a par contre qui ont vraiment choisi la France ! 
Ils sont venus, ils sont tous là. Les rats ont quitté les péniches et pour ne pas rester à quai ont investi eux les bas fonds de Paris. Si l’on en croit la vidéo qui a fait le buzz cette semaine montrant des centaines de rats prisonniers d’une poubelle, les rats sont en passe de devenir les plus grands touristes de Paris !

Les rats ne sont plus qu’à l’opéra.

D’aucuns disent que cette présence embarrassante pourrait coûter la réélection d’Anne Hidalgo, d’autres privilégient l’amour plutôt que la mort au rat ! Une pétition a même récolté près de 17 000 signatures pour ne pas les incinérer. Nous attendons même la prochaine tribune dans Le Monde sur le droit d’être importuné dans le métro par des rats car cela pourrait générer de belles rencontres. Déjà que certaines rames ne s’arrêtent plus dans certaines stations en raison des dealers de crack. Peut-être que ces rats qui débarquent ont envie de prendre la relève de Paul Bocuse ayant à l’esprit le génial dessin animé de Pixar Ratatouille !
Entre les rats et le #ChooseFrance il faut faire un choix. J’ai choisis de rendre hommage à Jean de la Fontaine !
Autrefois le Rat de la city
Invita le Rat des champs comme guest,
Comme un gentleman,
D’une façon so bling bling.
 
Sur un carpet de Turquie
Le couvert set up .
Je laisse à penser la life
Que firent ces deux buddies.
 
L’happy meal fut fort honnête,
Rien ne manquait a ;
Mais quelqu’un troubla la party
Pendant qu’ils étaient en plein chill .
 
A la porte de la salle
Ils entendirent uncson underground:
Le Rat de ville is out;
Son buddy le suit.
 
Le bruit est off :
Rats en campagne now;
Et le rat de Down Town de chatter :
Faisons un break
 
– C’est enough, dit le rustique ;
Demain vous viendrez dans mon living :
Ce n’est pas que je me pique
De tous vos meals de Roi ;
 
Mais rien ne vient stopper :
Je mange everything .
Bye ; c’était cool
Que la crainte peut corrompre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s