L’ironie tu sors #3 Polnareff à Bercy

Michel Polnareff est un trésor national vivant. C’est le seul trésor national qu’on puisse admirer en allant à Bercy.

Si en 1973 on l’avait dit à Michel Polnareff, souvent injustement considéré comme un exilé fiscal, aurait répondu ta-ta-ta-ta Balivernes ! Mais aujourd’hui, le système français est tellement avantageux et les impôts si faibles que le paradis que nous promet à tous Michel Polnareff est sans doutes la France. En tout cas il est temps de reconnaître que Michel Polnareff a bien payé ses impôts et c’est la raison pour laquelle il n’a aucune chance de devenir ministre du budget.

Que dire de ce concert ? Michel Polnareff, c’est plus qu’une simple voyage, qu’une missive à France ou un au revoir pathétique à la malheureuse Marilou. J’ai tellement de choses à dire sur cet artiste hors du commun qu’il risquerait de prendre la mouche.

Voici un petit résumé de ce que j’ai vécu hier soir dans ce concert éclectique et surtout fantastique.
En arrivant sur scène, Michel Polnareff nous a rappelé qu’il était un homme, quoi de plus naturel en somme. Après cette précision bigrement importante il nous a parlé d’une poupée qui avait la fâcheuse manie de dire non à hue et à dia. C’est pas faute d’avoir essayé de lui faire dire oui mais elle ne voulait rien savoir. Un peu plus tard dans le concert, il nous a révélé que sa grand’ maman a été tué. Le pire dans cette tragique histoire si j’ai bien compris, c’est que le meurtrier court toujours. On a longtemps suspecté le temps (rien que ça) d’être coupable puis les soupçons se sont portés vers un bulldozer et finalement vers  les hommes qui n’ont plus le temps de passer le temps. Le mystère reste entier.
A la fin, Polnareff a fait venir son fils sur scène. C’est vrai que les baby-sitters ne sont pas données à Paris.

L’amiral a offert plus que tous les bateaux et tous les oiseaux à ses moussaillons que nous sommes, plus qu’une simple mélodie (sublimée par le génial guitariste Tony MacAlpine et les autres). Il a offert un grand Je t’aime à son publique. D’ailleurs, c’est la seule façon pour aller tous au paradis non ?
#MerseaAmiral

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s