Critique du film « Les Seigneurs »

Après avoir touché du pied la gloire du football, Patrick Obéra sombre petit à petit dans la déchéance. Un coup de sang sur le plateau de Téléfoot le fait passer de star adulée, à « personna non grata » des terrains. Pour ne pas  perdre sa fille, il n’a pas d’autres choix que d’être l’entraîneur du club de Molène. Ce club qui ne dispose pas d’un budget pharaonique et de joueurs galactiques mais d’un terrain en pente, se doit de marquer les esprits en coupe de France. Obéra n’a pas d’autres choix que de faire appel à des joueurs ayant raccroché les crampons.

Ce film choral qui regroupe la crème des humoristes français a des faux airs de Coup de tête de  Jean-Jacques Annaud. Le plan de jeu de Olivier Dahan est bien en place. Pas de pertes temps inutiles. D’emblée nous sommes dans le film. Le terrain de football est un huis clos ou le public a différentes attentes. Certains y vont pour la victoire, d’autres pour voir les artistes s’exprimer. La force de ce film est de permettre à chacun de trouver son compte. Finalement on rit des situations sans s’extasier dans un film où s’entremêlent les vannes et les dribles.

En conclusion je dirais qu’on passe un bon moment mais ce film ne restera pas  dans les annales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s